Algodystrophie du genou

L’algodystrophie du genou est une impotence douloureuse après un traumatisme. L’algodystrophie peut toucher les mains, les pieds, les chevilles et les genoux. Mais la plus grave parmi ses situations est l’algodystrophie du genou étant donné que le patient ne pourra plus marcher correctement, car les douleurs sont de plus en plus intenses à chaque marche, et ce, jusqu’à la guérison.

Causes de l’algodystrophie du genou

radio de algodystrophie du genou

De nombreuses causes peuvent engendrer l’algodystrophie du genou et ses causes ne sont pas du tout prévisibles. Après une intervention chirurgicale mineure ou majeure du genou, il est fort probable que le patient atteigne l’algodystrophie. Les autres cas, concernent également les fractures et les entorses. Un des cas les plus courants est l’immobilisation plâtrée. Cela dit, lorsqu’un patient est soumis à un plâtre au niveau du genou pendant des mois, il peut par la suite avoir une algodystrophie du genou.

D’autres causes sont aussi détectées, mais ces dernières sont dues suite à des maladies comme l’infarctus cardiovasculaire et les maladies du système nerveux.

Manifestations de l’algodystrophie du genou.

L’algodystrophie du genou se manifeste sous trois stades. Le premier stade de l’algodystrophie se résume sous une douleur aiguë et peut être insupportable. En deuxième stade, cette douleur s’accompagne par des gonflements au niveau du genou et une sensation chaude au toucher. Ce gonflement est ensuite de couleur claire et perd ses poils. La peau devient à ce stade très fine. Le troisième stade de la maladie se manifeste par des problèmes de peau, c’est-à-dire que la peau du genou devient froide, sèche et fine.

l'algodystrophie du genou

Traitements de l’algodystrophie du genou

La durée du traitement de l’algodystrophie du genou peut être de plusieurs semaines à plusieurs mois. La durée maximale d’un traitement est d’environs de deux ans. Par rapport aux autres types d’algodystrophie, l’algodystrophie du genou est assez difficile à soigner vu qu’il demande un repos total du patient. Ce dernier ne doit donc en aucun cas utiliser le genou malade. Les médicaments liés aux traitements sont les anti-inflammatoires, les antalgiques et les béta-bloquants. La kinésithérapie est fortement recommandée pour ce type de pathologie.

© 2015 Algodystrophie.info - Tous droits réservés