Algodystrophie

Définition

Par définition, l’algodystrophie vient surtout du terme « algo » signifiant douleur et « dystrophie » qui veut dire le développement défectueux d’une partie du corps. L’algodystrophie est une maladie osseuse responsable de douleurs mécaniques. Outre la douleur, cette maladie est caractérisée par une transpiration des membres traumatisés et un état chaud. Il concerne surtout les anomalies de la conduction nerveuse sur le membre traumatisé. L’algodystrophie est également connu sous le nom d’algoneurodystrophie.

photo comparant l'algodystrophie entre les deux mains

Causes et facteurs de l’algodystrophie

Il existe de nombreuses causes favorisant l’algodystrophie. L’intervention chirurgicale comme la fracture de Pouteau-Colles est une des causes de l’algodystrophie. Il en est de même pour les affections rhumatologues, plus exactement l’arthrite. Une liste non exhaustive de la cause de l’algodystrophie est aussi à connaître notamment : l’inflammation de la capsule, de ligament, de fascia, les entorses, les fractures, les brûlures, les écrasements, les plaies, les contusions des tissus neurologiques, la grossesse, la chirurgie orthopédique, l’arthroscopie, les troubles vasculaires, l’infarctus du myocarde, les maladies des poumons, les thrombophlébites du membre supérieur sans oublier les intoxications au Gardénal.

Symptômes de l’algodystrophie

En général, l’algodystrophie se manifeste par une brûlure, une décharge ou une douleur diffusée. Il est possible de remarquer une forme d’impotence fonctionnelle aiguë soumise à une régression du mouvement voire même une impossibilité à utiliser la zone sensible. D’autres symptômes sont aussi courants notamment : l’œdème, la rougeur, la chaleur, les troubles de la croissance des phanères qui touchent à la fois les cheveux, les poils et les ongles. L’hypersensibilité de la peau et la transpiration excessive peuvent aussi survenir.

Durant l’analyse réalisée auprès du patient, il y a surtout une constatation de l’existence de petits lacs de sang dans les tissus osseux. Ces derniers tentent de dissoudre au fil du temps l’architecture interne du tissu osseux. Une autre constatation est aussi soulignée dont la stase vasculaire. C’est une forme de difficulté d'évacuation de sang à l’intérieur des tissus mous. Lorsque ces cas cités sont détectés chez un patient, il est atteint de l’algodystrophie et doit être dans les plus brefs délais soignés sous différentes phases suivant la gravité de la maladie.

radio d'une algodystrophie de la main

Symptômes de l’algodystrophie sous deux phases

Les manifestations de l’algodystrophie peuvent se remarquer sous deux phases bien distinctes.

La première phase est celle dénommée « phase chaude ou phase initiale ». À ce stade, le patient sent des douleurs intenses combinées à des troubles vasomoteurs. La douleur que ressent le patient est à la fois spontanée, intermittente et à intensité variable. En plus de cette douleur, les sensations de fourmillement, de brûlure et de lancement surviennent surtout toutes les nuits. Cette phase pourrait enfin être insupportable et fatigante pour le patient.

La deuxième phase de l’algodystrophie ou phase froide est caractérisée par des rétractions des muscles et des tendons.

Traitements de l’algodystrophie

Comme l’algodystrophie s’agit d’une douleur, les traitements de celui-ci se base principalement sur des médicaments anti-douleurs. En effet, pour un traitement médicamenteux, les plus recommandés sont les antalgiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens. En d’autres termes, l’algodystrophie peut être soulagée grâce à la morphine, un anti-douleur efficace. Les médicaments recommandés pour le traitement de l’algodystrophie sont surtout la calcitonine, les bêtabloquants, la griséofulvine, la corticothérapie et le buflomédil. À part les traitements médicamenteux, il est aussi idéal de traiter l’algodystrophie à partir de la kinésithérapie, la physiothérapie, la balnéothérapie et l’ergothérapie.

photo d'un pied avec une algodystrophie

Évolution de l’algodystrophie

Lorsque le patient atteint de l’algodystrophie suit convenablement les traitements qui lui sont adaptés, c’est-à-dire qu’il respecte les prescriptions médicamenteuses proposées par le médecin, l’était de celui-ci s’améliore au bout que quelques mois. Mais il faut noter que la disparition totale de cette maladie ne soit effective qu’au bout que deux ans. Et dans le cas où il existe des exceptions et que le patient suit un traitement de plus de deux ans, il pourrait faire face à une forme de raideur articulaire voire même une faiblesse musculaire douloureuse. Aussi, lorsque le patient ne prend plus de médicament pour traiter sa maladie, il est essentiel qu’il effectue au moins la kinésithérapie. Ceci afin de bénéficier des massages adéquats à son cas. Il faut reconnaître qu’avoir l’algodystrophie rend souvent les patients dans un état de dépression donc l’accompagnement de son entourage est essentiel. Il est aussi possible de voir un psychologue pour pouvoir les soutenir moralement.

© 2015 Algodystrophie.info - Tous droits réservés